Navigation – Plan du site

Séminaire « Flaubert » ITEM/Paris 8 2009-2010

Séminaire Flaubert 2009-2010
« L’empire de la bêtise »
La question de la bêtise traverse toute la vie et l’œuvre de Flaubert, depuis l’attention qu’il porte dès neuf ans aux bêtises de « la dame qui vient chez papa » (« comme il y a une dame qui vient chez papa et qui nous contes toujours de bêtises je les écrirait », 31 décembre 1830) jusqu’au projet de Bouvard et Pécuchet, que l’écrivain présente, le 17 octobre 1872, par ces mots : « Ce sera une espèce d’encyclopédie de la Bêtise moderne. Vous voyez que le sujet est illimité. »
Si la bêtise a partie liée avec le langage du plus grand nombre et la prolifération des clichés, sa capacité à nuire semble résider dans le droit péremptoire qu’elle se donne d’affirmer et de réduire le sens pour « conclure ». La question prend alors une dimension éthique : « Voilà la vraie immoralité : l’ignorance et la bêtise ! Le diable n’est pas autre chose. Il se nomme Légion. » (12 janvier 1877). Est-ce pour y échapper que Flaubert élabore une écriture non conclusive ? Mais toute “bêtise” est-elle nuisible et diabolique ? Celle de Félicité dans
Un Cœur simple, en se rapprochant de la bêtise des “bêtes”, n’exprime-t-elle pas au contraire une certaine authenticité qui nous émeut ? Une certaine sainteté ? D’ailleurs, dans le combat contre la bêtise, comment être sûr d’avoir choisi le bon côté de la barricade ? « La bêtise n’est pas d’un côté et l’Esprit de l’autre. C’est comme le Vice et la Vertu. Malin qui les distingue » (2 août 1855).
Le séminaire sera l’occasion de s’interroger sur cette
poétique de la bêtise et sur la place considérable, sur le véritable empire qu’elle occupe dans l’œuvre de Flaubert – textes et manuscrits – comme dans sa vision du monde : quel est le pouvoir de cette Bêtise majuscule ? Comment interpréter la diversité de ses représentations ?  Quelle relation la bêtise entretient-elle pour Flaubert avec l’ignorance, la mélancolie, l’idiotie ? Et au-delà de l’œuvre elle-même, quelle a été la fortune de ce thème éminemment flaubertien dans la littérature et la pensée du XXe siècle ?
Coordination : Anne Herschberg Pierrot
Pour en savoir plus :
http://www.item.ens.fr/index.php?id=13699

.